La colique du nourrisson est une épreuve assez éprouvante pour les parents. Entre les douleurs abdominales et le ventre qui ballonne, c’est aussi un vrai calvaire pour l’enfant. De plus les symptômes des coliques se manifestent, le plus souvent, le soir. A la longue, le manque de sommeil va être source de stress pour les parents. Quoi qu’il en soit, aucun traitement efficace n’a pu être trouvé pour le moment. Cependant, les parents peuvent avoir recours à diverses méthodes pour consoler bébé. Les détails :

Comment soulager les coliques du nourrisson ?

Dire qu’il y a un remède miracle contre les coliques du nourrisson serait, pour le moment, erroné. Cependant, les parents peuvent essayer de soulager et d’apaiser leur bébé en commençant par le rassurer. Ainsi prenez-le dans vos bras et parlez-lui doucement. Vous pouvez aussi diffuser de la musique douce, histoire de calmer ses crises de larme. Si les pleurs ne s’arrêtent pas, faites une petite promenade avec lui, à poussette ou en voiture. Si les crises de larme surviennent quand il est dans son lit, il est conseillé de réduire l’intensité des lumières. Pour l’aider à faire sortir le gaz, vous pouvez masser de manière circulaire son ventre. Utilisez si besoin est une huile de massage pour bébé. Vous pouvez aussi placer une bouillotte d’eau chaude (à envelopper dans une serviette) sur le ventre du bébé.

D’où viennent les coliques ?

Selon les chercheurs, les coliques du nourrisson sont dues à l’immaturité des organes de l’appareil digestif. Il faut donc faire attention à l’alimentation du bébé. La bonne idée serait de faire plusieurs repas par jour mais en petite quantité. Cela dit, il faut respecter un délai de deux heures entre deux repas. Si bébé est nourri au sein, la maman doit suivre une bonne hygiène alimentaire en évitant les salades, les choux et les brocolis. Elle doit aussi éviter de boire du lait de vache car il peut provoquer des allergies chez le bébé. Si bébé est nourri au biberon, il faut choisir la bonne taille de tétine pour que bébé ne vide pas trop vite son lait. Vous pouvez aussi, sur avis du médecin, changer de lait artificiel. Après chaque repas, il faut s’assurer que bébé fasse son rot, autrement son ventre risque d’être ballonné davantage.

Il arrive que les manifestations des coliques soient assez intenses. Les cris deviennent de plus en plus aigus. A ce stade, bébé souffre de plus en plus car il n’arrive pas à émettre des gaz. Pour soulager les coliques de bébé, vous pouvez avoir recours à de l’eau sucrée ou à des gouttes probiotiques. La médecine douce notamment la phytothérapie et l’homéopathie peut aussi vous aider.

Bien des parents se sentent parfois impuissants face aux pleurs du soir du bébé, qui traduisent le plus souvent des coliques. Bien qu’il n’y ait pas encore un traitement efficace contre les coliques, les parents peuvent trouver des méthodes pour apaiser la souffrance du bébé. Quoi qu’il en soit, il est fortement déconseillé de secouer bébé. Si les pleurs du bébé vous rendent trop nerveux, le mieux serait encore de demander de l’aide à un professionnel de la santé.